Les victimes de ransomware ont tendance à payer la rançon

 

Même si les experts en sécurité informatiques du monde entier (y compris les experts du FBI) ​​disent que les victimes de ransomware ne doivent pas payer la rançon, les statistiques de 2016 révèlent que 48% des entreprises qui ont été touchés par un ransomware ont payé la rançon. La somme d’argent versée à titre de rançon est choquante: le paiement moyen était de 2500 $ et 7% des entreprises qui ont participé à la recherche ont révélé qu’elles avaient versé plus de 10 000 $.

En parlant des entreprises, les attaques ransomware sont généralement le résultat d’un seul employé qui a fait quelque chose de mal et a infecté tout le réseau d’ordinateurs situés dans la société. Cela signifie qu’une erreur d’une seule personne peut coûter beaucoup d’argent à l’entreprise. Vous pouvez dire que sensibiliser les employés au sujet des menaces de sécurité informatique est un must maintenant.

Cette recherche récente comprenait 618 répondants, la majorité d’entre eux étant des entrepreneurs informatiques, gestionnaires et propriétaires d’entreprises. Malheureusement, seuls quelques répondants ont pu dire qu’ils sont confiants quant à la sécurité informatique et que les attaques de ransomware ne sont pas vraiment un gros problème pour eux. 2016 a été une année difficile en termes d’attaques ransomware et comme prévu 2017 va être encore pire.

Une moyenne d’un ou plusieurs infections ransomware passent inaperçue chaque mois et sont en mesure de contourner les IPS des organisations et / ou des systèmes AV, selon 44 pour cent des répondants

La plupart des victimes ont connu des attaques de cryptage et de verrouillage par ransomware, 80% et 20% respectivement. En outre, la plupart d’entre eux ont remarqué qu’ils ont reçu un délai pour payer la rançon. C’est un truc malin des cyber-criminels pour pousser les victimes à faire le paiement sans penser à d’autres alternatives.

Et le paiement de la rançon et / ou la perte de données ne sont pas même le pire lorsqu’une entreprise est frappée par un ransomware. L’arrêt du site et l’impossibilité d’exploiter l’entreprise coûtent beaucoup plus que la rançon réelle.

Un autre problème est le refus de signaler des attaques ransomware. Les victimes de ransomware pensent généralement que ce crime n’est pas très important, il n’y a donc pas besoin de le signaler à la police ou ont peur des attaques répétées. Néanmoins, chaque attaque ransomware doit être signalée, et çà n’a pas d’importance si vous êtes un utilisateur particulier ou le représentant d’une entreprise.

La meilleure façon de protéger votre système contre un ransomware est d’avoir une sauvegarde complète de toutes les données et de tous les systèmes en stockage externe. 52% des répondants qui ont refusé de payer la rançon avait un back-up actif et ont été en mesure de restaurer le système.

Source: threatpost.com

 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *